Parcours :

  • Née à Barcelone
  • DEUG de Physique à l’Université de Barcelone 1978
  • Maîtrise de Lettres modernes à l’Université de Toulouse-Le Mirail 1984
  • Assistante de production pour la BBC 1978
  • Professeur de français 1981-1984
  • Interprète de conférences 1981 - 1988
  • Professeur d'espagnol 1988 - 1994
  • Expert près la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence 1991 - 1996
  • Expert près la Cour d'Appel de Toulouse depuis 1996

Spécialités :

  • Traduction
  • Interprétariat consécutif et de liaison
  • Interprétariat simultané

Champs lexicaux de prédilection :

  • Juridique
  • Administratif
  • Médical
  • Scientifique
  • Economique et financier
  • Littéraire

Currículo :

  • Nacida en Barcelona
  • Diplomatura en Física en la Universidad de Barcelona 1978
  • Maestría en Literatura Moderna en la Universidad de Toulouse-Le Mirail 1984
  • Asistente de producción para la BBC 1978
  • Profesora de francés 1981-1984
  • Intérprete de conferencias 1981 - 1988
  • Profesora de español 1988 - 1994
  • Perita en el Tribunal de Apelación de Aix-en-Provence 1991 - 1996
  • Perita en el Tribunal de Apelación de Toulouse desde 1996

Especialidades :

  • Traducción
  • Interpretación consecutiva y de enlace
  • Interpretación simultánea

Campos léxicos preferidos :

  • Jurídico
  • Administrativo
  • Médico
  • Científico
  • Económico y financiero
  • Literario
Mme. Maria Elvira Cuadrenys est la fondatrice du Cabinet GmTrad. Elle réalise les traductions et interprétariat en espagnol et en catalan quel que soit la langue cible et la langue source (FR=>ES, ES=>FR, FR=>CA, CA=>FR, ES=>CA et CA=>ES). Elle est également interprête simultanée.
Ses traductions peuvent être retirées en main propre sur Paris et Toulouse, ainsi qu'envoyées en courrier suivi dans toute la France (doublé d'un email avec les traductions au format PDF).
Sa signature est déposée auprès de la Chambre de Commerce de Paris (2 rue de Viarmes) ainsi qu'à la Mairie de Toulouse (place du Capitole) et aux Consulats d'Espagne de Paris et Toulouse.

Tarifs :


Devis gratuit. Règlement à réception des travaux (en cas d'expédition, règlement d'avance par Paypal, virement ou chèque). Prix HT.

Traductions assermentées

Prix indicatifs pour l'espagnol et le catalan. A vue des documents nous vous préciserons le prix exact en tenant compte du nombre de mots, des tampons, d'éléments répétitifs, de la présence d'écriture manuscrite, de mise en page particulière, ...

Documents d’une page : 45 € / page

Documents de 2 à 25 pages : 40 € / page

Documents de 26 à 50 pages : 37 € / page

Dossiers plus importants ou urgents : sur devis

Pages de plus de 300 mots : 0,13 € / mot

Traduction Apostille : 15 €

Traduction Mention "certifié conforme" : 10 €

Traduction Mention de légalisation matérielle de signature : 10 €

Exemplaire supplémentaires assermentés : 5 € / page

Actualisation d'anciens documents : 20 €

Interprétariat consécutif ou de liaison

Journée entière : 800 €

Demi journée : 450 €

Heure : 150 €

Mariage : présence et interprétariat à la Mairie du Capitole (Toulouse) ou du VIII eme arrondissement (Paris) (autres lieux nous consulter) : 100 €

Interprétariat simultané

Journée entière : 1000 €

Demi journée : 600 €

Pour des demi-journées de traduction simultanée de 3 périodes d'une demi-heure de traduction.

Traduction de sites internet

Sur devis.

Transmettez-nous les textes à traduire, en incluant les messages qui peuvent être dans les bases de données, le code javascript, php,...

En standard, nous vous livrons une traduction sous Word, et il vous appartient de générer le nouveau site. En option, nous réalisons l'intégration et la mise en ligne du site traduit.

Démarches administratives sur Paris et Toulouse, expéditions et livraisons

Légalisation signature (1) : 50 €

Légalisation signature par Consulat d'Espagne (2) : 50 €

Légalisation signature (1) + Apostille (3) : 100 €

Légalisation signature (1) + Légalisation Ministère des Affaires Etrangères (4) : 120 €

Légalisation signature (1) + Légalisation Ministère des Affaires Etrangères (4) + Visa Consulat pays destinataire (5) : 150 €

Envoi en courrier suivi (France et Espagne) : gratuit (nous vous communiquons le numéro de tracking sur simple demande)

Envoi Chronopost france : 24 €

Envoi Chronopost international : 48 €

Livraison Paris intra-muros par coursier : 50 €

Ces démarches sont nécessaires selon le pays destinataire et selon le demandeur. Vous pouvez les effectuer par vous même, les adresses et horaires sont précisés à la rubrique Formalités

(1) Toulouse : pas de frais supplémentaires. Paris : plus les frais perçus par la CCIP (16,00 € par document).

(2) Plus les frais perçus par le Consulat d'Espagne (6 € par document).

(3) Pour Argentine, Colombie, Costa Rica, Equateur, Espagne, Honduras, Mexique, République Dominicaine, et Venezuela. Aucun frais supplémentaire.

(4) Pour Bolivie, Chili, Cuba, Guatemala, Nicaragua, Panama, Paraguay, Salvador et Uruguay. Légalisation Cuba et Bolivie pour ressortissants Cubains ou Boliviens : Le Ministère prends plus de 50 €. 3 € par document dans tous les autres cas.

(5) Plus les frais perçus par le Consulat, variable selon pays.

Formalitées :


Important : en matière de légalisation de signature et d'apostille, veuillez toujours vous conformer aux demandes du pays destinataire en sachant que ces demandes peuvent varier, pour le même pays, selon le type de document.

Légalisation de la signature du traducteur

Toulouse : Notre signature est déposée à la Mairie du Capitole, ainsi qu'au Consulat d'Espagne 26 rue St Anne, où vous pouvez effectuer directement cette démarche (gratuit à la Mairie, 6 euros par document au Consulat).

Paris : Notre signature est déposée à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, 2 rue de Viarmes (métro Louvre). Vous pouvez effectuer la démarche directement. Le tarif est de 16 Euros par document (chaque "document" étant un ensemble de pages traduites sous le même n° de registre tel qu'apposé par le traducteur assermenté). Il faut fournir une photocopie de l'original et de la traduction (qui restent dans les archives de la CCIP). Horaires : 8h30-12h30 (de lundi à vendredi) et 13h30 - 16h45 (mercredi seulement). Certains Consulats n'acceptent que la légalisation de la CCI, et non celles des mairies parisiennes (qui n'acceptent pas le dépôt de signature) ni des Notaires.

Apostille

L'apostille est une légalisation du document valable uniquement pour les pays signataires de la convention de la Haye. L'apostille est apposée par la cour d'appel sur l'original et/ou sur la traduction après légalisation de la signature du traducteur. Vous pouvez effectuer la démarche directement. Elle est gratuite

Paris : Cour d'Appel de Paris, Palais de Justice, rue Harlay, (métro Pont Neuf). Le bureau des apostilles est ouvert de 9h à 12h et de 13h15 à 15h. L'apposition de l'apostille est immédiate.

Toulouse : Cour d'Appel de Toulouse, Palais de Justice, allées Jules Guesde (métro Palais de Justice, ligne B). Le bureau des apostilles est au RDC, juste avant l’accès à la Cour d’Appel. Accueil au public de 9h A 11h30 et de 13h30 A 16h. Attention : cette formalité, qui s'effectue en 5 minutes à Paris, prend une semaine dans la ville rose.

Légalisation par le Ministère des Affaires Etrangères

Lorsque le pays destinataire n'est pas signataire de la Convention de la Haye du 5 octobre 1961, le document original et/ou la traduction assermentée font l'objet d'une légalisation par le Ministère des Affaires Etrangères. Dans ce cas la légalisation préalable de la signature du traducteur est exigée.

Paris : Bureau des Légalisations. Ouvert le matin seulement (de 9h00 à 13h00), 4 € par légalisation (il est conseillé d'avoir la monnaie) sauf si le document part à Cuba ou en Bolivie et que le demandeur n'est pas de nationalité française, car alors c'est 50 € qu'il faut acquiter par document (ces pays pratiquants des tarifs administratifs élévés pour les français, la France a décidé de faire pareil en retour). Donc pour Cuba et la Bolivie retenez bien : le fait que le demandeur ne puisse présenter une carte d'identité française décuple le prix de la légalisation.
57 boulevard des Invalides - 75007 Paris (Métro Duroc) Tel : 01 53 69 38 28

Guide administratif :


Ce guide administratif n'est pas officiel mais issu de notre expérience quotidienne. Il est mis à jour fréquemment selon les derniers cas rencontrés.

Légalisation de la signature du traducteur assermenté

Dans certains cas l'administration demande que la signature du traducteur assermenté soit légalisée, c'est-à-dire vérifiée comme authentique. L'autorité effectuant cette légalisation compare la signature présente sur la traduction avec un modèle déposé au préalable et rajoute un cachet et une mention sur la traduction.

Exemple : A Toulouse, notre signature est déposée à la Mairie du Capitole (8h30-16h), ainsi qu'au Consulat d'Espagne rue St Anne (9h- 14h).

Pour des détails sur la légalisation à Paris et Toulouse, consultez la page Formalités

Apostille

C'est une légalisation de la signature de l'autorité ayant délivré un document. C'est en quelque sorte le "passeport" du document. Concrètement c'est un tampon apposé par la Cour d'Appel du ressort du signataire du document.

Exemple : je suis Toulousain et j'ai un diplôme délivré par l'académie de Montpellier, c'est la Cour d'Appel de Montpellier qui pourra apostiller, pas celle de Toulouse.

De plus en plus souvent, les administrations étrangères demandent que l'original soit appostillé, puis traduit (la traduction incluant l'apostille), puis que la traduction soit elle même appostillée. Il faut alors toujours faire légaliser préalablement la signature du traducteur assermenté et ensuite faire apostiller la traduction par la Cour d'Appel dont dépend le traducteur.

Exemple : Je suis Toulousain, la Colombie me demande une traduction apostillée de mon diplôme de l'académie de Nantes.

  • Je fais apostiller le Diplôme original par la Cour d'Appel de Nantes
  • Je fais traduire par un traducteur assermenté
  • Je vais à la Mairie du Capitole pour faire légaliser la signature du traducteur
  • Je vais à la Cour d'Appel de Toulouse pour faire apostiller la traduction

Mariage en France avec un ressortissant Espagnol (Européen)

Pièces à produire et à faire traduire par un traducteur assermenté (pour le conjoint étranger) pour un mariage en France :

  • Acte intégral de naissance de moins de trois mois
  • Certificat de célibat ou de capacité matrimoniale (document habituellement délivré par les autorités consulaires en France du pays du ressortissant) de moins de trois mois. Si le conjoint étranger ne réside pas en France, ce certificat de célibat sera délivré par l'Etat Civil de la mairie de son domicile espagnol.
  • Jugement de divorce si divorce antérieur.
  • Il n'y a besoin ni de légalisation de signature ni d'apostille. Si le conjoint étranger ne parle pas français, la présence de l'interprète assermenté est nécessaire lors du mariage pour traduire le consentement.

Mariage en France avec un ressortissant d'Amérique latine (hors espace Schengen)

Les pièces demandées sont les mêmes que pour un mariage avec un ressortissant Espagnol à la seule différence que l'acte de naissance et le certificat de célibat peuvent dater de moins de six mois et non trois.

Mariage à l'étranger

Les pièces usuelles (actes intégral de naissance, certificat de célibat, éventuellement jugement de divorce du conjoint français) sont demandées avec traduction assermentée par la Mairie du lieu du mariage.

Après le mariage nous vous recommandons de faire traduire l'acte et de l'enregistrer auprès de l'Ambassade de France locale, ou dans votre mairie si vous rentrez en France.

Succession incluant des biens en Espagne

Il est fortement conseillé de choisir un Notaire en Espagne, de préférence celui qui a établi l'acte d'achat du bien concerné.

Une fois l'acte de notoriété établi en France et apostillé, le faire traduire apostille incluse. Faire légaliser ensuite la signature du traducteur assermenté auprès du Consulat d'Espagne. Transmettre le tout au Notaire espagnol afin que ce dernier établisse le titre de propriété au nom de l'héritier. Une fois le changement de propriétaire réalisé, l'éventuelle vente du bien pourra avoir lieu. Dans ce dernier cas de figure, le Notaire peut encore vous demander d'autres pièces : régime matrimonial, ... dont il faudra toujours fournir une traduction assermentée.

Divorce prononcé en Espagne ou en Amérique latine

Faire traduire le jugement de divorce rendu à l'étranger, saisir un avocat en France, faire entériner la décision par le tribunal aux affaires familiales pour inscription en marge de l'acte de mariage célébré en France, ainsi que des actes de naissance des intéressés.

Nota : Si le mariage avait été célébré à l'étranger et qu'il n'avait jamais été déclaré en France, il faut au préalable le porter à la connaissance des autorités françaises avant qu'elles puissent enregistrer le divorce.

Adoption en Amérique latine

Suite à l'obtention de l'agrément en France et à une prise de contact avec l'organisme étranger compétent (par exemple le "Bienestar Familiar" en Colombie), faire traduire toutes les pièces du dossier d'agrément français : agrément, enquête psychologique, rapport de situation financière, état civil des futurs adoptants, ...

Il est demandé que ces pièces soient apostillées. Plus rarement que les traductions le soient aussi (dans ce cas il faut faire légaliser préalablement la signature du traducteur).

L'organisme étranger désigne le plus souvent un avocat local chargé de vous représenter. Ce dernier peut avoir des demandes complémentaires qu'il faudra satisfaire toujours en donnant les originaux accompagnés de leurs traductions assermentées.

Une fois l'adoption aboutie, il y a les formalités d'entrée de l'adopté sur le territoire national :

  • Faire traduire le jugement d'adoption rendu en Amérique latine ainsi que l'acte de naissance de l'adopté.
  • Transmettre au Service Central de l'Etat Civil (Nantes) ainsi qu'au Tribunal d'Instance dont vous dépendez afin d'établir la filiation française de l'enfant.

Etudes supérieures en Amérique Latine

La liste des pièces universitaires demandées est assez variable : diplômes, notes, programmes, convention de stage, ...

Pour l'obtention du Visa, certains pays (par exemple la Colombie) demandent une attestation de capacité financière, établie par la banque des parents et/ou de l'étudiant qu'il faut faire traduire également.

Les originaux doivent être apostillés et très souvent la traduction aussi.

Etudes supérieures en Espagne

Bacheliers français voulant faire leurs études supérieures en Espagne

L'UNED est l'organisme Espagnol chargé de l'homologation du baccalauréat étranger , il délivre la "Credencial" qui est une attestation reconnaissant cette équivalence. C'est avec cette credencial qu'un bachelier français peut s'inscrire dans une université espagnole.

Pour l'obtenir, adressez à l'UNED les traductions suivantes (sans apostille mais avec signature légalisée par le consulat d'Espagne) :

  • Les bulletins trimestriels de première et de terminale
  • Les notes du baccalauréat
  • Le diplôme du baccalauréat

Etudiants en médecine ou dentaire

Rajouter aux pièces ci-dessus la traduction des résultats du PCEM s'ils sont probants (moyenne au dessus de 11), cela permet parfois d'avoir des équivalences sur des matières de première année.

Attention : la plupart des universités prestigieuses (Alfonso X, Carlos III, ...) demandent un entretien avec le candidat avant de valider l'inscription.

Poursuite en Espagne d'études commencées en France

L'université de destination précisera les pièces à produire afin de justifier des crédits européens acquis (diplômes, relevés de notes, matières obtenues, programmes, ...).

Toutes ces pièces devront être accompagnées de leur traduction assermentée.

Adresses utiles sur Paris et Toulouse :
Ambassade d'Espagne : 22, Av. Marceau 75381 Paris Cédex 08 01 44 43 18 00
Consulat d'Espagne : 16, rue Sainte Anne 31000 Toulouse 05 34 31 96 60
Ambassade d'Argentine : 6, rue Cimarosa 75116 Paris 01 44 05 27 00
Ambassade du Mexique : 9, Rue Longchamp 75116 Paris 01 53 70 27 70
Ambassade du Chili : 2, Avenue La Motte Picquet 75007 Paris 01 44 18 59 96
Ambassade du Venezuela : 11, Rue Copernic 75116 Paris 01 45 53 29 98
Ambassade de Colombie : 29, Rue Constantine 75007 Paris 09 62 22 50 28
Ambassade d'Uruguay : 15, rue Le Sueur 75016 Paris 09 62 22 50 28
Ambassade du Paraguay : 1, rue Saint Dominique 75007 Paris 01 42 22 85 05
Ambassade de Bolivie : 12, avenue du Président Kennedy 75116 Paris 01 42 24 93 44
Ambassade du Costa Rica : 4, Square Rapp 75007 Paris 01 45 78 96 96
Ambassade de Cuba : 16, rue de Presles 75015 Paris 01 45 67 55 35
Ambassade d'Equateur :34, Avenue Messine 75008 Paris 01 45 61 10 04
Ambassade du Guatemala : 2, rue Villebois-Mareuil 75017 Paris 01 42 27 78 63
Ambassade du Honduras : 8, Rue Crevaux 75116 Paris 01 47 55 86 45
Ambassade du Nicaragua : 34, avenue Bugeaud 75116 Paris 09 71 77 75 05
Ambassade du Panama : 145, Avenue Suffren 75015 Paris 01 45 66 42 44
Ambassade de la Rép. Dominicaine : 24, Rue Vernier 75017 Paris 01 55 37 10 30
Ambassade du Salvador : 12, rue Galilée 75116 Paris 01 47 20 42 02
L’espagnol, ou castillan, est la 3ème langue parlée au monde, après le chinois et l’anglais. Il est parlé en Espagne, dans toute l’Amérique Centrale et du Sud hormis le Brésil, et un peu en Afrique (Guinée équatoriale et Sahara occidental), soit environ 500 millions de locuteurs. Plus de 10% des américains (USA) parlent espagnol couramment.
Langue romane proche du français et du portugais, l’espagnol moderne provient de l’ibère avec des apports celtes, basques, arabes et gitans. Il utilise les caractères latins avec des diacritiques particuliers tels que le tilde.