L’annuaire a été lancé le dimanche 5 février 2017. Ce FAQ reprends les principales questions qui nous ont été posées durant les premiers jours.

Vous êtes sur le site de Maria Elvira Cuadrenys, expert en espagnol et catalan près la CA de Toulouse. L’annuaire a été réalisé par Patrick van Straaten, informaticien.

Est-ce commercial ?

Non. L’usage de l’annuaire est gratuit et le demeurera. Il ne contient pas et ne contiendra pas de publicité. Nous ne prenons aucune commission, sous-commission, rétro-commission, etc...

Mais alors pourquoi le faire ?

Les listes officielles ne sont guère adaptées au grand public. Fichiers pdf très volumineux car contenant tous les experts, pas de possibilité de recherche, mal indexées par les moteurs de recherche, mises à jour annuelles seulement. D’autres listes existent, mais à notre connaissance uniquement à des fins commerciales. Soit l’utilisateur doit payer pour avoir les coordonnées de l’expert, soit il y a des intermédiaires et/ou des sollicitations commerciales. Comme il semble peu probable que l’administration fournisse à court terme un vrai annuaire, nous avons fait le nôtre. Nous avions constaté l'augmentation d'une certaine "ubérisation" de la profession, nous considérons qu'elle est préjudiciable aux experts et aux usagers et qu'un annuaire complet est la meilleure façon d'y mettre un terme.

Les agences peuvent s’inscrire ?

Si un dirigeant ou un salarié d’agence de traduction est assermenté, il a sa place comme n’importe quel expert traducteur, pour les langues où il est personnellement assermenté.

Pourquoi ne pas avoir demandé d’autorisation aux experts "a priori" ?

Pour devenir expert, on demande à être inscrit sur les listes officielles. Ces listes sont disponibles sur les sites internet des Cour d’Appel et de la Cour de Cassation et leur reproduction est autorisée sous deux conditions : citer la source et respecter les données. Un démarrage « fichier plein » étant donc légal, et utile pour avoir dès le début un outil crédible, nous l’avons effectué ainsi. De plus dans notre annuaire tout expert peut non seulement modifier ses données, mais également neutraliser sa parution, temporairement pour des vacances ou définitivement.

Pourquoi publiez-vous les mails et les téléphones des experts ?

Pour que les clients les contactent directement, c’est le propre de notre démarche. Chaque expert peut gérer ses données librement, et les mises à jour sont instantanées.

"Mais les experts n'ont pas le droit de faire mention de leur titre"

A en croire certains, tout expert ayant un site web ou même une simple carte de visite serait dans l'illégalité.

Toute légende a une origine, celle-ci semble remonter au règlement intérieur d'une association loi de 1901, comme il en existe des centaines de milliers, et qui bien évidemment n'engage que les adhérents de l'association en question. La formulation a beaucoup plu à quelques agences, toujours en quête de ce qui pourrait transformer les experts en sous-traitants de l'ombre, et elles la colportent à l'envie. Tout cela est sans rapport avec la loi française.

Comment assurez-vous le distinguo entre votre site et l’annuaire ?

L’annuaire est une rubrique à part. Il y est précisé : « Chaque traducteur vous indiquera prix et délai ». L’annuaire traite toutes les langues à égalité.

Je suis expert, mais je n’ai pas reçu de mail ?

Merci d’utiliser le formulaire de contact en précisant votre mail, votre nom, votre Cour d’Appel et les langues. Nous ferons le nécessaire rapidement.

Comment la fiabilité des données est-elle garantie ?

Le traitement initial de chargement de la base contient forcément des erreurs, provenant de la complexité et de l’hétérogénéité des données, ainsi que des erreurs de ces sources. Donner à chaque expert le pouvoir de modifier directement est la meilleure solution pour tendre vers le 100%.

Comment l’égalité est-elle garantie ?

Par un affichage en ordre aléatoire lors de chaque recherche.

Mais il y a des catégories ?

Oui, nous affichons en premier les données validées, parce qu’elles sont plus fiables. Et nous affichons en tout premier - et avec un lien vers leur site - les experts ayant mis un lien vers notre annuaire, car ils participent au succès commun (plus d'informations ici). A l’intérieur de chacune des 3 catégories l’affichage est aléatoire à chaque recherche.

Dans quel département apparait-on ?

Dans le département du code postal de son adresse. C’est plus précis et utile que la région administrative de la Cour d’Appel de nomination. Chacun à la possibilité de deux adresses et donc deux départements.

Pourquoi les langues sont-elles classées en 4 groupes ?

C’est juste une question ergonomique, pour ne pas afficher une liste trop importante. Les langues très usuelles sont celles où il y a plus de 100 experts, les langues rares moins de 20. Pour les langues rares, la carte de France disparait, car trop de départements ne contiennent aucun expert, et le résultat affiché est national.

Pour un expert multi langues, pourquoi n’en afficher qu’une ?

Effectivement si vous chercher un traducteur en chinois, il sera affiché en tant que tel, sans préciser qu’il fait éventuellement aussi de l’anglais. Mais si vous le cherchez en anglais vous le trouverez de même. Il nous a semblé que l’utilisateur était intéressé uniquement par la langue objet de sa recherche.

Pourquoi certains experts en serbo-croate apparaissent ils aussi en serbe, macédonien, monténégrin, … et pas d’autres ?

Nous nous en tenons à ce qui est sur les listes officielles. Le cas de l’ex-Yougoslavie est particulièrement épineux. A dire d’experts ces langues sont quasi-identiques, mais certaines Cours d’Appel les voient comme différentes. C’est à elles qu’il faut poser cette question. Même réponse concernant certains dialectes africains.

Si vous avez encore des questions, le formulaire de contact est à votre disposition.